mercredi 6 septembre 2017

Baromètre partis politiques

Après le succès de nos baromètres politiques en France ou en Espagne, centré sur les villes, mairies et maires, nous lançons un nouveau baromètre @BarometrePartis sur les partis politiques en France et leurs présidents.

Voici, en toute transparence, notre pilote et nos premiers résultats, provisoires encore:


Nous pourrons comparer différents partis politiques entre eux, et aussi leurs présidents, le tout à même échelle. Cela sera très intéressant, car nous proposerons un visuel qui permettra de voir en un coup d’œil si un parti est fondé sur son président (comme on le dirait pour La France Insoumise)ou si inversement un chef de parti est au service (comme on le dirait pour le parti socialiste).

Nous aurons le détail du volume de publications sur twitter, l'impact et l'engagement obtenu, et le tout combiné nous donnera un note finale....

Nous ne publierons qu'une photo à un instant donnée, un baromètre établi sur la base de twitts émis les 7 jours antérieurs.

Bien entendu, l'évolution dans le temps est nécessaire, surtout pour les partis. Par exemple, certains partis comme l'UPR de François Asselineau font-il autant de buzz qu'en campagne électorale?

A la différence de notre baromètre de Villes et Maires, que nous publions tous les jours sur twitter, celui-ci n'aura qu'une publication hebdomadaire. Nous n’observons qu'un nombr elimité de d'acteurs, don nous ne publierons que ce baromètre (graphique ci-dessus) et pas de rankings.

mercredi 30 août 2017

Ranking Maires - Baromètre

Nous publions tous les jours les résultats de notre Baromètre "Villes et Maires" sur un compte twitter dédié: @BaromètreMaires

Ce baromètre est établi en utilisant la plateforme postanalytics qui suit l'activité sur twitter d'environ 80 villes et 300 maires. Elle mesure la qualité et la quantité des tweets  émis par ces acteurs, c'est à dire, leur nombre, leur impact et l'engagement obtenu. L'engagement est une formule postanalytics complexe qui contemple les réactions obtenues par chaque tweets (likes, RT, etc) en les pondérant par le poids de ceux qui réagissent, cela ne se limite donc pas à additionner le nombre de réactions.

Le Baromètre se calcule tous les jours en déplaçant sa fenêtre d'observation d'un nouveau jour, cette fenêtre est de 7 jours, les sept derniers.

Nous établissons également 2 Rankings que nous publions tous les jours sur le même compte twitter:

Depuis la création du baromètre, et à ce jour, seuls 19 Maires ont figuré dans le très select "Top10", c'est à dire dans les dix premiers du Rankings des maires:


Nous avons créé une liste twitter, dynamique, avec les maires qui sont entré au moins une fois dans ce top10: découvrez les maires de cette liste ici.








vendredi 23 juin 2017

Constructeurs automobiles et réseaux sociaux

Nous avons mesuré l'activité des principaux constructeurs automobiles sur les réseaux sociaux FacebookInstagram et twitter, en France et sur les dernières quelques semaines.
Nous avons relevé le nombre de publications (Posts), leur impact total et l'engagement moyen:


Audi arrive en tête sur Facebook avec un impact légèrement supérieur à celui de BMW et bien supérieur à celui de Mitsubishi qu ferme ce classement ordonné par impact.
Cependant on observe que Mitsubishi publie beaucoup moins et obtient un bien meilleur engagement. Mitsubishi Motors France a choisi la qualité, un pari réussi car l'engagement est au rendez-vous mais la qualité est au détriment de la quantité et sa communauté est donc inférieure à celle de ces rivaux.
On note que certains constructeurs ne sont pas présents car ils n'ont pas un compte facebook permettant d'isoler l'activité pour la France et auraient donc un impact artificiellement élevé.


En ce qui concerne Instagram, Audi et BMW sont encore très bien placés, accompagnés de Renault sur le podium (en impact). On retrouve le même phénomène avec Mitsubishi, qui publie relativement davantage et obtient encore un bon engagement.


Twitter est utilisé au niveau national par tous les acteurs, dans une plus ou moins grande mesure. Nissan obtient le meilleur engagement tout en publiant relativement massivement et surtout grâce à ses tweets de début juin en rapport avec le foot, dont certains ont eu plusieurs centaines de RT !

mardi 21 mars 2017

débat TF1 présidentielles 2017



En bas nous avons l'indicateur de présence (combinaison du volume et du poids) d'un "petit candidat". Cet indicateur a commencé à grimper à partir de début mars quand le candidat est officiellement reconnu (500 parrainages).
Pourtant lui, comme d'autres "petits", a été écarté du débat télévisé du 20 mars 2017. Or nous voyons l'impact de ce débat sur ce graphique: les "5 grands candidats" ont battu des records d'indice ce jour là.

Le temps d'antenne est important, certes, mais il ne garantit pas l'égalité d'audience...

mercredi 15 février 2017

Présidentielles 2017, de qui parle-t-on le plus?

Le temps de parole à la télévision est un enjeu majeur pour les candidats, mais le champ de bataille s'est déplacé et les réseaux sociaux sont maintenant le nouveau média où se joue l’élection. Il n'y a aucun contrôle du "temps de parole" sur les réseaux et la campagne s'y jour bien avant la campagne officielle qui n'est plus qu'une fin de course.

Par exemple, il est évident que François Asselineau est boudé par les médias "mainstream", à tel point qu'il n'est même pas connu par une grande partie des français. Mais qu'en est-il sur Internet?

Voici la situation sur un suivi allant du 30 janvier 2017 (Benoit Hamon est officialisé) au 15 février 2017:
Le graphique ci-dessus nous montre l'Indice de Perception Objective des différents candidats, cet indicateur est dit "objectif" car il ne prends pas en compte le sentiment exprimé. Il combine volumétrie (nombre de tweets, de posts, d'articles, etc) et poids (audience, impact, viralité, etc).

Nous observons facilement que là encore François Asselineau est nettement moins présent que ces opposants et que Marine Le Pen est en tête. Ce billet ne traite pas de la perception sociale (celle qui combine la perception objective avec l'indicateur de sentiment) mais nous pouvons annoncer que Marine Le Pen est la plus critiquée et cela en pleine crise pour François Fillon...


Ce deuxième graphique entre dans le détail et nous permet d'observer le même indicateur mais critère par critère. On voit alors que François Asselineau "fait jeu égal" avec les autres candidats si on regarde le thème de l'Europe. En réalité on parle de lui mais uniquement sur ce thème ou presque.


Le denier graphique nous montre le même indicateur, au niveau global (en faisant une moyenne pondérée des indicateurs par critères) mais nous voyons comment il évolue jour après jour. Si jamais François Asselineau était invité à une grande émission, nous verrions surement un pic le jour de cet événement!

jeudi 5 janvier 2017

le coût d'une boulette

Dans le cadre de la primaire de gauche, ce début de 2017 avait plutôt bien commencé pour Vincent Peillon... jusquà la boulette.
Peu importe les intentions, les maladresses, les excuses, une erreur de communication va être utilisée et surtout dans une campagne même primaire.

Pour rappel, Vincent Peillon s'est lancé dans une comparaison fort hasardeuse en parlant du régime de Vichy qu'il situe en plus aux alentours de 2017. Sur un sujet sur lequel on le disait "très raffiné", celui de la laïcité, il a dérapé, de façon odieuse pour certains. S'aventurer dans des parallèles entre étoiles jaunes et stigmatisation de musulmans.... Mais qu'allait-l faire dans cette galère?


La question qui nous intéresse ici est d'être capable de mesurer l'impact de la boulette. Quel prix va payer Vincent Peillon va-t-il payer pour cette erreur? Combien de temps cela va le "plomber"? Qui profite de la situation pour s'acharner contre lui et de quelle manière?

Nous n'allons pas ici répondre à toutes ces questions, car nous sommes encore à chaud d'abord et puis il s'agit d'un simple "apéritif" qui ne prétend pas dévoiler tous les éléments d'analyse dont nous disposons.

Voyons dans un premier temps l'évolution de l'indicateur de perception sociale de Vincent Peillon (en rouge) en comparaison avec d'autres candidats (en gris):


Il était à son sommet le 3 janvier, devant tous les autres candidats (Valls, Hamon, Montebourg et Pinel) puis il plonge dans le négatif le jour suivant, au plus mauvais moment car cette boulette annule sa progression.

Voyons maintenant qui sont les influencers de Vincent Peillon depuis le 4 janvier 2017, et cela de manière générale (sur tous les thèmes, tous types d'influencers confondus:


On remarquera qu' Europe 1 ignore complètement le sujet qui dérange et préfère parler uniquement des nouvelles positives qui concernent Vincent Peillon, sans même nuancer ce qui pourrait l'être comme le soutien de Mazarine Pingeot (dont le mari est conseiller du candidat).
Regardons ensuite le nuage de mots des influencers les plus négatifs:
Nous observons en effet les mots: vichy, musulmans, juifs, laïcité, étoile, jaune....
On voit aussi l'importante place de Manuel Valls, il est toujours présent quand on citrique Vincent Peillon!

Nous arrêtons ici ce modeste post, nous pourrions détailler tout cela par thématiques, faire la part des choses en séparant la polémique du reste, analyser les influencers par type (les média, les individus, les organisations,...) et surtout observer l'évolution dans les jours qui suivent...



mardi 13 décembre 2016

Primaire de la gauche

Primaire de gauche, beaucoup de candidats, trop de candidats? Suivons seulement cinq d'entre eux:


La première des choses est l'extraction des données émises par ces candidats et celles les mentionnant pour ensuite les classifier, les mesurer, les analyser.

Première lecture: un indicateur consolidé par candidat sans différencier les thèmes de campagne. Un indicateur qui nous parle de volumétrie, de notoriété qui se calcule en combinant le nombre de mentions ainsi que leur audience ou impact: Il s'agit de l'Indicateur de Perception Objective:


 C'est une information mais basique, nous pouvons la nuancer en segmentant par thèmes. Pour l'exercice, nous avons choisi 8 thèmes:

  • Éducation
  • Santé
  • Finance / économie
  • Sécurité
  • Europe
  • Immigration
  • Écologie
  • Général (pour n'importe quel contenu)

Nous obtenons ainsi le graphique suivant, plus riche et qui permet d'y voir plus clair:


Nous voyons en effet qu'alors que dans le premier graphique Manuel Valls n'était pas en tête, il l'est selon le thème général. Cela veut dire qu'en général on parle plus et avec plus d'impact de Manuel Valls, mais si on segmente par certains thèmes, ce qui revient à diminuer le poids des généralités, alors d'autres candidats pointent devant.


Donc nous savons de qui on parle le plus et avec le plus de poids, et cela par thèmes. Mais en France il est important d'aller plus loin et de savoir avec quelle tonalité on en parle. En effet, il est des pays où seul le volume importe (nous avions par exemple fait d'excellentes prédictions en 2014 pour les élections du Brésil uniquement en nous basant sur le charisme, c'est à dire sur la perception objective).
En France, donc, il convient d'étudier le sentiment aussi. Nous avons également un indicateur de sentiment:


Nous disposons également de cet indicateur de sentiment pour chaque thème analysé. Ce qui nous permet de voir que si globalement le sentiment de Manuel Valls ou de Vincent Peillon est négatif, ce n'est pas le cas pour tous les thèmes. Vincent Peillon est très critiqué par exemple, ce qui le plombe, sur ce qui touche à l'Europe (il est vrai que son surnom de "Jackpot" ne l'aide pas beaucoup...).

Une fois que nous avons nos indicateurs de perception objective d'un côté et de sentiment de l'autre, il devient intéressant de les combiner pour avoir un indicateur global: l’indicateur postanalytics IPS: Indicateur de Perception Sociale.  En effet, avoir un sentiment très positif peut sembler une bonne chose mais si le volume est faible, cela ne suffit pas, comme à l'inverse compter sur une très forte notoriété mais négative.


Nous pouvons observer sur le graphique ci-dessus que Benoit Hamon semble bénéficier d'une très bonne perception sociale. Nous ne l'aborderons pas ici, mais il ne serait pas inutile d'aller encore plus loin et d'analyser la part réelle (ou externe) et la part artificielle car le candidat Hamon a une grosse équipe derrière lui... Nous pouvons également segmenter l'information pour mesurer ces deux parts et ainsi obtenir des indicateurs encore plus fiables pour faire des prédictions précises. Nous pouvons tout de même dire également que Benoit Hamon est surtout épargné par les grands médias qui ne le critiquent pas autant qu'ils le pourraient.

Voyons maintenant quelques influencers, et comment ils relayent l'information (ou l'ignorent parfois):

Le graphique ci-dessus nous montre avec quel sentiment ces influencers parlent des candidats sur le réseau twitter. Nous observerons que Manuel Valls est ignoré du compte twitter de France 2, de Libé ou Mediapart par exemple.

Ce qui apparaît également de façons très claire  est la faiblesse de Sylvia Pinel. Il faut dire qu'elle même ne parle à peine de sa "campagne".

Nous pouvons ensuite étudier le langage employé. Les nuages de mots sont très pratiques pour cet exercice car ils permettent une visualisation immédiate. Pour l'exemple, nous avons isolé les verbatims qui mentionnent Manuel Valls et cela de façon négative:


 Nous voyons ainsi sur quoi est critiqué ou attaqué Manuel Valls.
Avec d'autres nuages de mots nous pourrions ainsi analyser les critiques des autres candidats et nous pourrions également obtenir les nuages de mots de ce qui est positif...

Enfin, le plus important n'est pas de faire une photo, mais de pouvoir observer l'évolution dans le temps. Postanalytics permet de visualiser cette évolution grâce à des graphiques où l'on peut voir toutes les courbes que dessinent les indicateurs.