mardi 2 décembre 2014

Optimisme des politiques français

Nos politiques lorqu'ils s'expriment, directement ou à travers les personnes qui gèrent leurs canaux sur Internet (twitter, etc) usent de mots négatifs (vieux cons, menteur, scandale, corrompu, haine, etc) ou positifs (victoire, espoir, joie, gagner, offrir, etc).
Les messages (articles, tweets, commentaires, etc) qui les mentionnent choisissent également un langage positif ou négatif, parfois de façon inconsciente...


Le graphique ci-dessus nous montre les résultats d'une analyse menée le 01/12/2014 sur les messages concernant 10 politiques français.
Les colonnes vertes nous montrent l'importance des messages utilisant des mots positifs, les colonnes rouges font de même avec les messages employant des mots négatifs.
On y voit un indicateur qui peut varier de 0 à 1000 et qui est la résultante du volume de messages et de l'impact de ces derniers.

En dessous de chaque politique, on peut voir la différence entre indicateur positif et négatif, divisée par la somme de ces indicateurs, multipliée par 100.
Si un politique n'avait que du vert il obtiendrait: 100
S'il obtenait autant que de vert que de rouge, il aurait 0
S'il n'avait que du rouge, il obtiendrait -100

Nous voyons que Arnaud Montebourg est le plus positif de tous et que seulement deux politiques sont dans le rouge;  Alain Juppé et François Fillon.

On notera aussi que Nicolas Sarkozy occupe tout l'espace, au moins en cette journée du 1er décembre 2014, et que Jean François Copé est très discret.

Le problème, comme on l'a signalé, c'est de n'avoir observé qu'une seule journée qui en fonction de l'actualité politique va mettre à jour un scandale qui va toucher telle personne ou bien célebrer la victoire de telle autre à une élection.
Regardons par exemple la photo de la journée suivante, celle du 2 décembre:


On peut observer des résultats bien différents!
Montebourg, avec la vente de son appart 480K€ plus cher que ce qu'il avait déclaré un an plus tôt est tout de suite sanctionné par exemple!

Conclusion:
Méfions nous des monitorisations trop courtes comme des sondages qui ne sont que des photos à un moment donné et qu'il est difficile d'exploiter.

Nous publierons des photos comme celles-ci sur le compte twitter e_perception et surtout des graphes d'évolution et des résultats sur des péeriodes plus longues...

lundi 13 octobre 2014

Prévision résultat Élections

Prévision du résultat des élections présidentielles d'octobre 2014 au Brésil:

En monitorant tout ce qui est dit sur les candidats à l'élection présidentielle du Brésil, sur Internet,Twitter, et autres réseaux sociaux par grands thèmes de la campagne, en obtenant des indicateurs pour chaque thème et cela chaque jour, et en pondérant tout ces indicateurs pour en obtenir un seul quotidien, nous obtenons ceci:


Le vendredi 3 octobre, nous sommes alertés par un changement possible d'adversaire au second tour.
Le samedi 4 octobre, veille du premier tour, il se confirme que le candidat Aécio Neves devrait arriver deuxième et Marina Silva serait finalement éliminée.
Le dimanche 5 octobre, nos indicateurs confirent les résultats des urnes.

Bien entendu, nous disposons d'éléments d'explication beaucoup plus fins car nos indicateurs par thèmes et par sources de données nous disent si Aécio Neves a arraché sa victoire sur Twitter ou grâce à la presse. Nous savons, mais surtout de manière précise et chiffrée si l'insécurité était un thème plus porteur que le Transport ou le manque d'eau, si tel candidat a décidé ne plus parler autant de la Santé pour s’attaquer au thème de l'éducation, etc...

jeudi 11 septembre 2014

Information diluée, noyée dans le bruit

Le bruit est toute ces données inutiles qui parasite l'information qui est la plus intéressante. Il existe une information totalement neutre, qui délivre juste une nouvelle, sans analyse ni jugement de valeur. Puis il existe l'information qui reflète la perception sociale: l'opinion, la valorisation, la critique etc.
Malheureusement, le poids de l'information neutre écrase le second type d'information et celle-ci se dilue. Cette 'noyade' peut-être volontaire mais pas toujours. 

Prenons un exemple réel: nous avons analysé la perception sociale sur twitter de la ville de Valladolid en Espagne sur la période allant du 22 août au 10 septembre 2014:



Nous voyons parfaitement que le poids des données purement informatives neutralise le sentiment. Le sentiment varie plus ou moins entre -40 et +20, ce qui veut dire qu'il n'occupe que 30% de l'amplitude possible (de -100 à +100).

Il se trouve que durant cette période, le maire de la ville a prononcé quelques mots qui ont provoqué une crise très importante qui a largement dépassé les frontière du pays et même de l'Europe. Mais nous voyons également que cela ne se voit pas: Le raz de marée de commentaires sur les matchs de football, par exemple, gomment l'impact négatif des déclaration du maire!

Alors faisons l'exercice suivant: oublions tous les contenus "neutres" et regardons le nouveau résultat:


Comme c'est intéressant! Le sentiment varie maintenant, en gros, de -100 à +60 et nous avons donc une amplitude qui passe de 30 à 80%!
Les bonnes comme les mauvaises nouvelles se détachent clairement: la crise de réputation provoquée par le maire plombe le sentiment de manière durable sur la première moitié de la période analysée.

Sur la fin de la période, nous voyons un sentiment très positif qui s'installe, il s'explique par la semaine de fête de la ville qui fait tout oublier...

Rien de nouveau, le cirque romain savait déjà tout cela...
Sauf que maintenant avec des solutions comme postanalytics, on peut le quantifier.

samedi 23 août 2014

Toulouse Influencers

Qui sont les twitteurs qui parlent de Toulouse? Ceux qui ont le plus d'impact et qu'on appelle les Influencers? Et quel sentiment dégagent-ils?

Ce n'est pas une question facile pour plusieurs raisons:
- Il n'est pas facile de savoir qui parle de Toulouse
- Il n'est pas facile de mesurer l'impact d'un tweet
- Des événements ponctuels peuvent faire réagir certaine personnes influentes qui ne reparleront plus de Toulouse pendant des mois
- Il faut éliminer le bruit (offres d'emploi, offres immobilières, radar et trafic routier etc) des twitteurs qui malgré un faible impact moyen par tweet accumulent un impact total énorme car ils envahissent nos TL avec des tweets à fréquence élevée.

Top20 Influencers, par impact total


Il est bien entendu nécessaire de connaître Toulouse pour repérer tous les tweets concernant Toulouse sans citer la ville: références au Mirail, aux Izards, à la place du Capitole, la Halle aux grains, la Prairie des filtres, Basso Cambo, l'église des Jacobins, l’hôpital de Purpan, le musée des Augustins, Compans Caffarelli,  l’île du Ramier, etc...

Une configuration avancée de la plateforme postanalytics a permis de capturer tous ces tweets, d'en mesurer les impacts (en fonction des auteurs, de leurs followers, des RT, des auteurs des RT, de leurs followers, etc etc).
Une révision manuelle de tous ces tweets a été nécessaire pour déterminer le sentiment de chacun d'eux, selon 5 niveaux: de clairement négatif à clairement positif en passant par neutre.


 
Ces deux tables très intéressantes: Il s'agit de:
   - Top20 Inluencers positifs
   - Top20 Inluencers négatifs
Dans un cas comme dans l'autre, on prend les infuencers avec le sentiment moyen le plus positif (ou le plus négatif), et les réordonne para ordre décroissant de leur impact total.


Ceci n'étant qu'un exercice avec toutes les limites que cela implique, l'étude a été menée sur une courte période:  du 18 au 22 août 2014. Bien entendu, comme nous nous intéressons ici aux influencers, tous les tweets ne sont pas candidats à être révisés manuellement. Nous avons cependant retenus environ 20.000 tweets pour cette période d'analyse.

Que s'est il passé d'intéressant durant cette petite semaine concernant Toulouse? Voici les tweets les plus souvent repris:
- Anniversaire de la libération de Toulouse (70 ans)
- Règlements de compte au Mirail - Excellente place du CHU de Toulouse dans le palmarès des hôpitaux français
- Nouvelles sportives, principalement Rugby et Foot
- Affaire Luzenac
- Procès AZF

Les règlements de comptes, opérations policières ont généré un fort sentiment négatif avec l'emploi de mot sans équivoque: meurtres, homicides, exécution, assassinats, agressions, radicalisation de la violence. Toulouse est comparée à Marseille et il est beaucoup question d'islamisation, de trafic de drogue, d'insécurité.
Si nous faisions l'étude à une autre période de l'année, les résultats seraient bien entendu très différents, tant sur le sentiment que sur les influencers détectés. On parlerait des résultats du BAC, d’élections, du TGV, ou du sujet à la mode selon le moment.

Voici une autre représentation assez visuelle de nos influencers:


Nous voyons immédiatement de gauche à droite, ou du rouge vers le vert, où se situe un influencer en terme de sentiment. On voit tout de suite que @franceinter par exemple est 100% négatif mais il faut tout de suite relativiser cela en regardant l'impact de cet influencer et surtout le nombre tweets qu'il a écrit durant cette période: dans ce cas si il n'y a qu'un tweet, ce qui est trop peu pour en tirer des conclusions et il faudrait suivre cette analyse dans le temps pour confirmer ou non cette tendance.

Nous pouvons aussi lire ce graphique verticalement: nous voyons de haut en bas les influencers et l'importance de leur impact représentée proportionnellement par la surface des disques qui simulent un peu 'l'onde de choc' provoquée.
Nous voyons aussi très vite quel type d'influencer nous avons en face: Regardons la première et la dernière ligne du graphique: le premier influencer (@lemondefr) a un très fort impact total et avec seulement 2 tweets, alors que le dernier influencer (@France) à un impact total relativement faible et cela malgré 14 tweets!
La barre verticale bleue situe le sentiment moyen de ces 20 influencers...



Ce dernier graphique est obtenu en éliminant de notre liste tous les influencers qui sont '100% neutre'. Les premiers influencers étaient évidement présents dans le graphique précédent, mais les derniers sont nouveaux, ils ont moins d'impact mais sont à notre avis   plus intéressants car ils se positionnent plus clairement.

Avec un outil comme celui de postanalytics, ont peut obtenir automatiquement plusieurs visions différentes rapidement. Par exemple on pourrait aussi obtenir le même graphique en ne considérant que les twitteurs qui ont un nombre minimum de tweets (celui qui n'a qu'un tweet est-il vraiment un influencer?). On peut aussi obtenir le graphique de twitteurs qui on un nombre minimum de Retweets. On peut différencier les influencers: individus et medias,  etc...


Nous voyons que le sentiment est généralement en moyenne entre neutre et légèrement positif mais que le mercredi 20 août il y a eu une chute avec un sentiment moyen nettement négatif. Pour expliquer cela, un tweet illustre très bien la raison de cette chute:

L’intérêt d'une plateforme comme postanalytics est de pouvoir restructurer les données d'internet, entre autres celles de twitter et nous pouvons donc ensuite facilement eploiter ces données de façon précise et variée. Les influencers de Toulouse en général ne vous intéressent pas? Vous préférez connaître ceux de thèmes plus précis, la violence, la santé, le transport à Toulouse, l'éducation, les services de la mairie?  C'est possible...

samedi 26 juillet 2014

Perception sociale des Ecoles de Commerces en France

Des rankings sur les écoles de commerce, il en existe beaucoup, en France et à l'international. Tout le monde y va de son classement des meilleures Business Schools du monde...
Ils se basent en principe sur la qualité réelle de la formation dispensée, de la recherche, sur des enquêtes plus ou moins sérieuses sur la salaire à la sortie de l'école, etc.

Ici nous proposons un ranking bien différent:  un classement selon la perception sociale mesurée sur Internet et les réseaux sociaux. L'image d'une école dans l'opinion des internautes n'a pas autant d'importance que celle des futurs employeurs? Peut-être...
Mais sur le devenir d'une école, certainement, car les Business Schools aujourd'hui se livrent une lutte acharnée pour retenir les meilleurs élèves. Certaines, comme France Business School ont même essayé l'originalité. Beaucoup, comme cette dernière, ont du fusionner!

Dans notre ranking, nous avons eu des surprises. Que HEC Paris arrive en tête de notre classement n'en est pas une du tout, mais que d'autres écoles prestigieuses obtiennent un Indice de Perception Sociale (Indice IPS de postanalytics) qui les placent en dessous d'autres écoles en chamboulant l'ordre habituel des rankings traditionnels nous a paru fort intéressant.



Grenoble Ecole de Management ou Toulouse Business School arrivent par exemple dans le haut du classement, après HEC Paris bien entendu.

Notre étude ne serait pas très intéressante si elle se limitait à établir un simple classement. D'ailleurs ce classement n'est qu'une synthèse de la perception sociale de plusieurs critères (Formation, Campus, Ouverture internationale, Prestige, Réseau d'anciens, Sélection/Concours).

Nous pouvons observer cet indice postanalytics de perception sociales critère par critère.
Regardons par exemple l'IPS relatif à la formation:


Si nous regardons également école par école, nous pouvons détecter rapidement les faiblesses. Pour donner un exemple qui ne surprendra pas, Paris Dauphine malgré une forte notoriété (volume d'information) obtient relativement un assez mauvais Indice de Perception Sociale car la pertinence de ce volume d'information n'est pas aussi bonne et le sentiment est parfois négatif. Nous voyons tout de suite que le point faible (car le plus durement critiqué) porte sur le Campus:


A propos de la méthodologie:
Cette étude a été réalisée sur une période d'une semaine au mois de juillet 2014. 15 écoles ont été choisies puis analysées suivant plusieurs critères (Formation, Campus, Ouverture internationale, Prestige, Réseau d'anciens, Sélection/Concours).
Seules on été pris en considération les contenus français (en France et en français), ce qui n'a visiblement pas profité à l'INSEAD par exemple qui communique beaucoup en anglais.
Pour chaque critère, il a été mesuré un indice de notoriété, un indice de pertinence et un indice de sentiment. L'indice de perception sociale IPS est une synthèse de ces trois indices.

mercredi 25 juin 2014

Le bruit sous toutes ses formes

Internet et les réseaux sociaux sont une source précieuse d'information et de connaissance pour qui est capable filtrer cette source. Le bruit pollue tellement et de plus en plus...

C'est d’ailleurs le défi de Google que de vous présenter ce qui vous intéresse, non? Et soyons francs, il y a encore du travail...


Le bruit peut prendre plusieurs formes:

  • Information mensongère, hoax, rumeurs, ...
  • Propagande
  • Information non pertinente mais bien référencée
  • Données approximatives ou partiellement fausses
  • Homonymes
  • Information dans une autre langue ou d'un autre pays que celui qui nous intéresse
  • Information périmée
  • Publicité

Il est donc laborieux de devoir trier tout ce bruit afin d'extraire l'information qui nous intéresse, seulement celle-ci et de pouvoir ensuite l'analyser.

On assiste à une croissance du bruit ces derniers temps avec tous les outils de curation, les bots qui republient automatiquement des milliers de nouvelles en espérant pouvoir monétiser un traffic dévie, etc.

lundi 5 mai 2014

jeudi 3 avril 2014

Perception Sociale de Manuel Valls à sa nomination de Premier Ministre

Petite analyse éclair réalisée sur une courte période de temps: du 31 mars au 2 avril 2014, période qui couvre la nomination de Manuel Valls comme premier ministre ainsi que celle de son gouvernement.

Contexte d'Analyse très simple:
- Données uniquement d'actualité (Twitter, Presse Online,  etc)
- Contenus uniquement en langue française et en France
- Un seul Attribut Principal: Manuel Valls
- Un seul Concept d'Etude: Habilités personnelles (courage, pragmatisme, compétence, etc)

L'analyse s'articule autour de plusieurs axes:
- Notoriété: volume de données relatives à chaque attribut d'analyse
- Pertinence: transcendance de l'information
- Sentiment:  tonalité des contenus

En combinant la Notoriété, la Pertinence et le Sentiment, nous obtenons un indicateur de Perception Sociale global et pour chaque attribut d'analyse:


vendredi 21 mars 2014

Social KPI

La définition de KPI (Key Performance Indicators) est un art, mais on observe beaucoup d'artistes dans le mauvais sens du mot. Un KPI ne s'improvise pas, à moins d'être un génie...


Rappelons que si un KPI est un indicateur, une métrique, la réciproque est fausse: toute métrique n'est pas un KPI! Par exemple, le nombre de followers de votre compte twitter est une métrique, mais ne sera certainement pas un KPI.

Il existe beaucoup d'outils de monitoring qui vous fournissent  des dizaines de métriques, de votre activité facebook, twitter, linkedin, etc. Mais comment faire une synthèse de toutes ces données obtenir quelques KPIs, dans un tableau de bord, qui soit vraiment utile pour savoir si ça va bien ou mal, s'il faut agir ou non?

La mise en place de KPIs pour mesurer la perception sociale sur Internet, son évolution et avoir des indicateurs spécifiques en fonction de votre stratégie, c'est une affaire de professionnels!

lundi 17 février 2014

Alertes utiles

Recevoir des alertes programmées c'est facile et même gratuit, mais le temps n'a pas de prix et passer le sien à regarder défiler des notifications et éliminer des messages peu pertinents, c'est tout sauf une gestion stratégique de l'information.

La grande majorité des alertes nous enseigne quelques règles:

  1. très peu sont si importantes qu'elles doivent être reçues en temps réel
  2. l'envoi groupé d'alertes et structurées par thèmes, même légèrement différé, est plus utile
  3. des données consolidées (hebdomadaires et mensuelles) sont un excellent complément
Il est donc préférable de ne recevoir en temps réel que les alertes dites "critiques" et recevoir toutes les autres alertes dites "informatives" qu'une fois par jour. Ces alertes sont classées et révisées afin d'assurer que leur contenu est vraiment intéressant pour le destinataire.
En complément de ces envois journaliers de contenus, de façon hebdomadaire et mensuelle seront envoyés des résumés quantitatifs et qualitatifs, avec des métriques consolidant des données comme le volume d'alertes, l'évolution de ce volume, du sentiment, etc.

Solution proposée par un fournisseur comme postanalytics:

Ces alertes sont également accompagnées de commentaires rédigés par des consultants qui connaissent le client et son secteur d'activité et ses concurrents.
Vous recevez des alertes toujours utiles qui vous font gagner du temps!