jeudi 5 janvier 2017

le coût d'une boulette

Dans le cadre de la primaire de gauche, ce début de 2017 avait plutôt bien commencé pour Vincent Peillon... jusquà la boulette.
Peu importe les intentions, les maladresses, les excuses, une erreur de communication va être utilisée et surtout dans une campagne même primaire.

Pour rappel, Vincent Peillon s'est lancé dans une comparaison fort hasardeuse en parlant du régime de Vichy qu'il situe en plus aux alentours de 2017. Sur un sujet sur lequel on le disait "très raffiné", celui de la laïcité, il a dérapé, de façon odieuse pour certains. S'aventurer dans des parallèles entre étoiles jaunes et stigmatisation de musulmans.... Mais qu'allait-l faire dans cette galère?


La question qui nous intéresse ici est d'être capable de mesurer l'impact de la boulette. Quel prix va payer Vincent Peillon va-t-il payer pour cette erreur? Combien de temps cela va le "plomber"? Qui profite de la situation pour s'acharner contre lui et de quelle manière?

Nous n'allons pas ici répondre à toutes ces questions, car nous sommes encore à chaud d'abord et puis il s'agit d'un simple "apéritif" qui ne prétend pas dévoiler tous les éléments d'analyse dont nous disposons.

Voyons dans un premier temps l'évolution de l'indicateur de perception sociale de Vincent Peillon (en rouge) en comparaison avec d'autres candidats (en gris):


Il était à son sommet le 3 janvier, devant tous les autres candidats (Valls, Hamon, Montebourg et Pinel) puis il plonge dans le négatif le jour suivant, au plus mauvais moment car cette boulette annule sa progression.

Voyons maintenant qui sont les influencers de Vincent Peillon depuis le 4 janvier 2017, et cela de manière générale (sur tous les thèmes, tous types d'influencers confondus:


On remarquera qu' Europe 1 ignore complètement le sujet qui dérange et préfère parler uniquement des nouvelles positives qui concernent Vincent Peillon, sans même nuancer ce qui pourrait l'être comme le soutien de Mazarine Pingeot (dont le mari est conseiller du candidat).
Regardons ensuite le nuage de mots des influencers les plus négatifs:
Nous observons en effet les mots: vichy, musulmans, juifs, laïcité, étoile, jaune....
On voit aussi l'importante place de Manuel Valls, il est toujours présent quand on citrique Vincent Peillon!

Nous arrêtons ici ce modeste post, nous pourrions détailler tout cela par thématiques, faire la part des choses en séparant la polémique du reste, analyser les influencers par type (les média, les individus, les organisations,...) et surtout observer l'évolution dans les jours qui suivent...